Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités

Communiqué Cgt RATP

4 Février 2021, 08:05am

Publié par La Cgt70

Cour des Comptes:Un rapport à charge pour justifier le projet absurde d’ouverture à la concurrence pour servir les intérêts des groupes privés!

Nous ne sommes plus étonnés de l’attaque à charge, cette fois-ci,sur les éléments de rémunération des travailleurs de la RATP, salariés d’une entreprise publique de Service public pour permettre 365 jours par an, quasi 24h sur 24h,à 12 millions de voyageurs de se déplacer dans la Région capitale.

L’obsession de la Cour des Comptes,à démontrer que les Services publics représentent un coût pour la nation, fait de cette institution le bras armé des politiques libérales de ces dernières décennies. Quand ces politiques deviennent insupportables pour les populations, la carte de la division de l’opinion publique entre en jeu.

Même si la prime «usure des chaussures» n’est plus versée depuis près de 20 ans, les dispositions favorables pointées dans ce rapport sont le fruit de l’histoire,négociées et parfois arrachées de longues luttes. Notamment les primes,qui sont des éléments constitutifs de notre rémunération, qui,pour le coup,ne tombent pas dans «le tonneau des Danaïdes» comme les cadeaux gouvernementaux faits aux grandes entreprises qui ne comblent que les actionnaires. Les travailleurs de la RATP, eux, cotisent sur chaque euro de leurs salaires, primes comprises.

D’ailleurs,dans la même journée, OXFAM a publié son nouveau rapport annuel sur les inégalités, « Le virus des inégalités », qui révèle comment les milliardaires ont récupéré, en un temps record, leur niveau de fortune d’avant crise,alors que des centaines de millions de personnes basculent dans la pauvreté.

Pour la CGT-RATP, la part de rémunération,sous forme de primes récurrentes,est une anomalie. Ces primes sont payées au titre de la qualification et de l’exercice du métier, elles doivent donc être intégrées dans le salaire statutaire. La Cour des Comptes ne semble pas être de notre avis puisque sa visée libérale est de tirer le montant des pensions vers le bas du fait qu’elles soient calculées uniquement sur la base du salaire statutaire.

La CGT-RATP rappelle que les agents statutaires ou en CDI de la RATP ne sont pas des privilégiés. Ils sont présents chaque jour, même en période de pandémie, pour assurer leurs missions quotidiennes de Service public grâce à une entreprise intégrée (exploitation, maintenance, ingénierie) que l’ouverture à la concurrence s’apprête à démanteler. Ce que, bien entendu, la CGT-RATP conteste et combat au quotidien

Commenter cet article